Au cours de cette excursion d'une journée de près de 170 km, nous nous balançons dans des vallées idylliques et grimpons des hauteurs abruptes dans le Vorarlberg autrichien.

 

Nous commençons notre tour dans la Principauté du Liechtenstein - dans les Ländle, comme les habitants appellent affectueusement leur patrie. En guise de salutation, vous dites simplement "hoi" ici - comme c'est aussi le cas en Suisse. La différence, cependant, c'est que vous adressez ce salut vous-même aux étrangers avec qui vous êtes par vous-même... Vaduz, la capitale de la principauté, nous sert de point de départ avec son "Städtle" et sa belle zone piétonne. Vaduz est facilement accessible depuis la Suisse depuis Sevelen (route de campagne ou sortie d'autoroute).

Vue en direction de Bregenzerwald

De Vaduz, il n'y a que 12 kilomètres jusqu'à Feldkirch. On peut traverser la frontière ici sans s'arrêter. En face de la Raiffeisenbank, nous nous courbons fortement vers la droite afin d'éviter les embouteillages à Feldkirch. Il passe donc par des zones de vitesse-30-vie autour des plus petites rues en direction de Frastanz. Pour la première fois, nous prenons de l'altitude et avons une vue sur l'autoroute A 14 qui traverse la vallée du Rhin/Walgau et sur la forêt du Bregenzerwald qui commence derrière elle. Nous couperons ceci aussi encore encore, cependant, nous nous dirigeons avant encore pour le Brandnertal....

Son entrée se trouve à Bludenz, qui peut également être atteinte par la route principale 190, si vous voulez renoncer à l'habitat extérieur initial de Feldkirch et aux premiers virages avant Nenzing. Bien sûr aussi par l'autoroute, pour laquelle vous avez besoin de la vignette autrichienne (vignette de 10 jours pour les motos : 5,10 euros). La vallée idyllique de Brandnertal commence par des courbes bien développées qui s'élargissent un peu avec le temps. Après dix kilomètres, nous atteignons la station de ski et de vacances de Brand. 

Nous nous promenons en moto à travers le village, puis nous parcourons les six derniers kilomètres de la vallée. Aujourd'hui, il devient de plus en plus étroit et escarpé, le paysage est de plus en plus alpin et accidenté. A 1566 m au-dessus du niveau de la mer, nous atteignons la station de la vallée du Lünerseebahn, qui mène alternativement au sentier de randonnée "Böser Tritt" vers la Douglashütte et le lac Lüner (1970 m.) (aller et retour : 11,80 euros).

Nous faisons demi-tour et redescendons la vallée pour rejoindre Rankweil depuis Bludenz en passant par la Thuringe (oui, le village porte le même nom que l'état fédéral allemand), d'où commence la grande montée au col du Furkajochoch (à ne pas confondre avec le col suisse de la Furka). Le parcours à travers le Laternsertal se caractérise une fois de plus par de nombreuses forêts idylliques et d'innombrables courbes. Sur les sections les plus souvent exiguës, il faut toujours garder à l'esprit que l'autobus public peut aussi se déplacer au coin de la rue. Après 20 kilomètres, nous atteignons le sommet du col à 1759 mètres au-dessus du niveau de la mer, où vous pourrez toujours rencontrer des motocyclistes au kiosque (tables et bancs disponibles pour un repos).

Clivage
Si vous recherchez plus de kilomètres, nous vous recommandons de continuer votre voyage en direction d'Au / Hochtannberg après la station de ski de Damüls. Cependant, nous tournons à droite vers le col Faschina (1486 m) et la réserve de biosphère de Grosses Walsertal afin de retourner à Feldkirch. A Göfis, nous devons modifier l'itinéraire prévu sur la Köhrstrasse en raison d'un chantier de construction. Ainsi, nous atteignons le centre de Feldkirch directement par la Hofnerstrasse et avant d'y arriver, nous jouissons même d'une vue magnifique sur le centre-ville de l'Ill.


Conseils et informations complémentaires


Texte et Photos: Dimitri Hüppi