Le petit tour autour du Juraberg Chasseral se fait également en fin de journée. Si vous visitez l'une ou l'autre Métairie, vous aurez besoin du dimanche entier.

 

Dans le Jura, les montagnes ne sont pas seulement plus basses que dans les Alpes, elles sont également différentes. La plupart du temps, il s'agit de crêtes de calcaire à arêtes vives, dont le point culminant se trouve quelque part. Ça aide l'oeil qui cherche si l'homme aide, comme sur le Chasseral. Ici se dresse une tour de transmission qui signale une hauteur d'index de 114 m : C'est ici le Chasseral, la plus haute élévation du..., non, pas dans tout le Jura, seulement dans le Jura bernois. Du Mittelland bernois, on le voit au loin, et ceux qui suivent un parcours sur le site du TCS Lignières s'incurvent pour ainsi dire à leurs pieds. Le Chasseral, situé entre Bienne, Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, est aussi un bon endroit pour prendre un virage.

1200 m de dénivelé
Lors d'un tour de Chasseral, vous pouvez vous attendre à des dénivellations importantes. Il suffit de s'étirer les orteils dans l'eau fraîche du lac de Bienne, puis de rouler à travers les vignobles ensoleillés près de Twann et à travers la gorge du même nom jusqu'au Tessenberg, et la température baisse. Lignières, connue pour la seule "piste de course" de Suisse (exact : centre d'entraînement à la conduite de TCS Training & Events), se trouve déjà dans une zone climatique différente de celle des lacs ci-dessous. Ensuite, la route serpente d'abord à travers la forêt légère, puis à travers les pâturages du côté sud du Chasseral, qui n'est généralement déneigé qu'en juillet. Et là, sur le parking du restaurant, un vent frais siffle presque garanti autour de vos oreilles. Les cyclistes chauffés doivent généralement installer trois couches de tissu pour la descente, pour les motocyclistes, il suffit de fermer le bouton de la veste supérieure. Après tout, il est essentiel de s'arrêter un moment et d'absorber la vue. Au pied du Tessenberg, plus bas sur le lac de Bienne, le lac de Morat et le lac de Neuchâtel, à l'horizon les sommets enneigés des Alpes bernoises - si vous prenez une journée avec de bonnes vues....

Rafraîchissements dans l'économie alpine
Presque toujours une forte brise souffle ici, mais la crête du Chasseral est dépourvue de moulins à vent. 13 ou 14 d'entre eux ont été plantés sur une crête de montagne "plus en arrière", entre le Mont Soleil et le Mont Crosin. Un étage plus bas, je me dirige vers l'une des nombreuses Métairies. L'approche de la Bergerie du Bas sur le Mont Sujet (embranchement à Lamboing) est cahoteuse : le chemin est graveleux, la roue avant de 17 pouces du Tourtöff fait un parcours dangereux. Là-haut, il y a un beau panorama, des prairies alpines, de la musique country avec des haut-parleurs et une tasse de café. On se croirait dans un alpage de Suisse centrale, mais vous êtes ici en train de parer le français, confortable et tendu, on est enfin dans le canton de Berne.
Plus tard, j'essaie la Métairie du Milieu de Bienne. La sortie se trouve dans la vallée de St-Imier, à Cortébert. Au milieu d'un magnifique alpage (Wytweide) avec des arbres individuels, je gormandize un morceau de tarte à la rhubarbe. Si les plats maison comme Hamme ou la fondue ont aussi un goût si excellent, je dois revenir. Encore cet été, ou plus tard, lors d'une excursion en raquettes. Ouvert toute l'année.


Texte & Photos: Daniel Riesen