A mi-parcours de Pilate
Ici, vous entraînez votre dextérité sur dix parcours différents, vous sautez dans le vide, vous avez besoin de nerfs solides et vous vous amusez beaucoup. Pour les jeunes et les vieux aventuriers, et pour les familles ! Fräkmüntegg abrite également la plus longue piste de luge d'été de Suisse. Un tour aventureux et rapide dans le canal en acier chromé de 1350 mètres de long.

 

Pour une bonne partie de l'adrénaline, aucune connaissance particulière n'est requise dans le parc à cordes. De temps en temps, surmonter ses propres limites ? L'équipe sur place donne des instructions claires et surveille en permanence l'installation. Il y a dix parcours dans la forêt, chacun avec 6 à 11 obstacles à des hauteurs élevées et des degrés de difficulté variables. L'âge minimum est de 8 ans, la taille minimum est de 120cm. Les droits d'entrée donnent droit à un séjour maximum de trois heures dans le Pilatus Rope Park et comprennent l'accès aux 10 parcours, au matériel (baudrier, casque, gants). Le "Pilu-Parcours" avec sept stations est également accessible aux petits enfants à partir de 4 ans, pour leur sécurité, chaque enfant dispose ici d'une sécurité continue, qui ne doit jamais être modifiée. Et le restaurant self-service de Fräkmüntegg sert des spécialités de la cuisine suisse.

La piste de luge d'été "Fräkigaudi" comporte de nombreux virages serrés et les trous de dragon (tunnels) promettent vitesse et plaisir de mai à fin octobre. Chaque piste de luge devient une expérience inoubliable. Les enfants de 2 à 8 ans peuvent monter sur un traîneau double accompagné d'un adulte. Et à la fin, nous reprenons l'ascenseur jusqu'au départ.

Les deux attractions de Fräkmüntegg sont accessibles depuis Kriens (Lucerne) en téléphérique en direction de Pilatus.

Réalisé par Roland Baumgartner
www.bgr.ch

 


Arrivée :
Prenez le téléphérique Pilatus de Kriens à Fräkmüntegg. Kries est accessible en voiture depuis l'autoroute ou en bus depuis la gare de Lucerne.

Un autre conseil :
Le chemin des dragons sur Pilate, au Moyen Age, les gens croyaient que les dragons salvateurs vivaient dans les crevasses nues.