Si les grands cols alpins sont inondés par la circulation, il est intéressant de connaître quelques alternatives comme l'excursion d'aujourd'hui.

Le point de départ de ce tour, qui peut être complété en une demi-journée si vous roulez rapidement et sans arrêts, est la ville de Thoune, connue comme la "porte de l'Oberland". Depuis la vieille ville pittoresque, nous longeons d'abord le lac en direction de Spiez, où le volume du trafic est encore en partie très élevé. Mais nous pouvons y remédier en quittant la route côtière peu de temps après et en avançant dans le Simmental via Wimmis. Cette route offre une route bien développée avec quelques belles combinaisons de virages, mais selon l'heure de la journée, elle peut être fortement encombrée par les touristes et les excursionnistes sur la route vers Gstaad.

En dehors de la route principale
Mais au plus tard, lorsque nous prenons la sortie vers le col Jaunpass à Boltigen, nous avons généralement la route vers nous-mêmes. Dans des dizaines de virages et de virages en épingle à cheveux, la route en partie relativement étroite nous mène en direction du sommet du col. Une fois au sommet, il y a un restaurant et un petit magasin avec des places assises à l'extérieur de l'autre côté de la rue. La descente du col offre une vue imprenable sur le paysage verdoyant et idyllique des contreforts bernois et fribourgeois.

Via Jaun, via Charmey et Broc, après le beau Château de Gruyères, notre itinéraire nous conduit vers le deuxième col de la journée. Le col des Mosses, dont le revêtement routier a été rénové l'an dernier, est à 1445 mètres le col le plus profond de ce circuit, ce qui le rend tout aussi intéressant. Un bon mélange de courbes serrées et larges, combiné à la qualité relativement bonne de l'asphalte - depuis la rénovation - donne à beaucoup de motocyclistes les coins de la bouche bien relevés.

Le troisième et dernier col de ce circuit est le Col du Pillon. En ce qui concerne la qualité de la route, elle forme un contraste frappant avec les mousses : les inégalités et les nids-de-poule ne sont pas rares ici. Mais ceux qui relèveront le défi seront récompensés par des routes pratiquement vides et un beau paysage de montagne. Une fois le Pillon franchi, l'itinéraire passe par Saanen à travers le Simmental en direction de Spiez. Après Thoune, il part de Wimmis, en fonction du temps et des envies, soit de nouveau le long du lac, soit par l'autoroute.


Lieu de rencontre pour les motocyclistes
THUN UND FRIBOURG - Le speedo bar du Moto Center Thun à Steffisburg est un lieu de rencontre apprécié des motards de la région. Il y a toujours quelqu'un ici pour une conversation passionnante sur le carburant.
www.tachobar.ch

Nostalgie sur rails
TWO-SIMMING - Le GoldenPass Classic entre Montreux et Zweisimmen permet aux passagers de s'émerveiller du paysage à couper le souffle, même sans piédestal à deux roues.
www.goldenpass.ch/de


Texte : Patrick Schiffmann
Images: D. Marechal, www.swiss-image.ch,www.moto-center.ch